Envie de participer ?
Cadets B : spectacle, stress et victoire

Temps printanier ce samedi 11 mars à la croix du prince pour la réception du premier de poule, le CABBG, en championnat Cadet Gaudermen. Le coup d’envoi est donné et ce sont les nôtres qui ouvrent le compteur dès la 5ème minute par le pied de Jambon sur pénalité ; 3 à 0.

Nos jeunes sont bien rentrés dans ce match et les béglais subissent la pression et se mettent encore à la faute. On prend la pénaltouche, le maul se forme et le ballon finit par être écarté vers notre ailier droit qui tape à suivre et Paulien sera à la conclusion ; 8 à 0.

Domination territoriale et possession sont paloises. Notre conquête est tout aussi excellente tant en touche qu’en mêlée et les visiteurs sont à la peine. A la 20ème minute, profitant des fautes adverses, notre talonneur Carella se charge de terminer le travail de son pack d’avant ; 13 à 0.

Nos transformations sont chaque fois loupées mais ça ne désespère pas pour autant notre équipe. Une minute plus tard (21ème) notre arrière, Darchen, qui n’a pas arrêté de se faire remarquer en remontant plusieurs ballons, transperce la défense adverse et amène le danger jusque dans les 5 mètres du CABBG. Stoppé, il parvient à transmettre à Garces qui aplatit derrière la ligne ;  18 à 0.

Avec ce troisième essai, synonyme de bonus offensif, nos jeunes nous montrent du beau rugby pendant toute la première période.

La seconde mi-temps reprend et dès le coup d’envoi, les nôtres s’accaparent du ballon. Notre arrière Darchen transperce la défense béglaise et sert Gomes qui, en finisseur, marque le quatrième essai palois ; 23 à 0, le jeu à repris depuis seulement une minute.

 Le jeu commence à s’équilibrer. Les Béglais parviennent à venir dans notre camp et marqueront à la 55ème ; 23 à 5.

Nos jeunes baissent la garde, pensant peut-être avoir « tué » le match avec ce quatrième essai ; on regarde jouer nos adversaires qui, remontés par leurs entraineurs, se montrent à nouveau dangereux et marquent leur deuxième essai, pas moins de 3 minutes plus tard. La transformation passe et le score indique 23 à 12 à la 58ème minute de jeu.

Adieu bonus offensif ; mais que sont devenus nos guerriers de la première mi-temps ? On ne défend plus vraiment, on laisse les béglais jouer debout, avancer dangereusement dans notre camp. Ils accélèrent le jeu, nous mettent à la faute et nos replacements se font en marchant. Bref, on prend l’eau de toute part et les béglais en profitent pour marquer à nouveau à la 61ème ; 23 à 17.

Il reste moins de 5 minutes à jouer et nos jeunes doivent se ressaisir et reprendre les commandes de ce match. C’est ce qu’ils parviennent à faire enfin, en se mobilisant et retrouvant leur agressivité pour venir dans les 10 mètres béglais. Une succession de fautes de la part des girondins nous laisse maître du jeu et, sur un ballon porté, Brun, notre troisième ligne aile, finira par applatir. La transformation passe et on reprend un peu de distance au score ; 30 à 17, il reste 4 minutes à jouer.

Rien n’est encore gagné et ce sont les béglais qui repartent au combat. Ils sentent bien qu’il y a possibilité de faire quelque chose sur nos terres. L’inspiration, l’envie et l’ardeur qu’ils mettent à jouer seront payantes puisqu’ils nous marquent un essai transformé à la 69ème minute de cette rencontre ; 30 à 24.

Le coup de renvoi est tapé et il reste une poignée de secondes à jouer. Les béglais ont le ballon et font des misères dans notre défense. Leur seconde ligne, au gabarit fort impressionnant, casse 3 plaquages et s’engouffre seul dans une (grande) brèche en direction de l’essai assassin. Il lui reste pas moins de 10 mètres à parcourir et c’est une cuillère salvatrice de Lere, notre premier centre, qui stoppera in-extremis ce joueur et évitera ainsi souffrance et larmes à son équipe. Ouf !!!

Sur cette action, l’arbitre siffle la rencontre qui aura au moins procuré pas mal d’émotions aux deux équipes du jour, mais aussi aux spectateurs présents.

Avec cette victoire, nos jeunes peuvent entrevoir les portes des phases finales, même s’il reste encore 3 dates de rencontre dans leur poule.

Bravo les petits mais vous nous avez fait peur.

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.